Chénérailles : de nouvelles installations au champ de foire

Mardi 13 octobre 2009

Le champ de foire de Chénérailles a été le théâtre d’une intense activité, les samedi 10 et dimanche 11 octobre 2009.

A la veille d’accueillir les pensionnaires de la traditionnelle foire aux chevaux d’automne, ses nouvelles installations ont été inaugurées. Cette manifestation marquait par la même occasion le passage de témoin entre la communauté de communes et la commune de Chénérailles.

Le temps de la rénovation, le champ de foire avait été mis à la disposition de la communauté de communes. La municipalité locale en reprend maintenant officiellement la gestion. Patrice Morançais, actuel président de la communauté de communes, a retracé l’historique de cette opération, débutée sous la houlette de son prédécesseur, Guy De Lamberterie. Il a fallu de nombreuses concertations et modifications pour que l’enveloppe initiale fixée à 200.000 euros HT n’explose pas. On en était arrivé à un moment à un projet flirtant avec les 450.000 euros, au-delà des possibilités financières de la collectivité. A l’arrivée les travaux ont coûté 256.000 euros HT, subventionnés à 79% par l’État, la Région et le Département.

De bouveaux boxes ont été créés. Le centre de regroupement constitue un équipement unique en Limousin. Il pourra être utilisé pour l’exportation, aussi bien par les filières équines que bovines. Une convention sera également élaborée avec le comité des foires.

De nombreuses personnalités entouraient Patrice Morançais lors de la cérémonie inaugurale.

Le ruban inaugural est coupé

De droite à gauche, sur la photo, on reconnaît Jean-Jacques Lozach, sénateur et président du conseil général, Renée Nicoux, sénatrice et vice-présidente du conseil régional, Jean-Paul Mosnier, nouveau sous-préfet d’Aubusson, Jean Auclair, député et Guy De Lamberterie, conseiller général et initiateur du projet.

L’assistance au champ de foire
Les discours des officiels

Au lendemain de l’inauguration des nouvelles installations du champ de foire, la foire aux chevaux se devait d’être un succès.
Les conditions météorologiques favorables n’ont découragé personne. Aussi le nombre de chalands était supérieur à celui accueilli habituellement et les nouveaux boxes bien garnis d’animaux. Par contre on circulait relativement bien entre les bancs, contrairement à la foire de printemps où le public vient encore plus nombreux.
Les foires de Chénérailles, bien ancrées dans la tradition ont encore de beaux jours devant elles.

Un champ de foire bien garni
Une foule relativement dense a pris possession des rues