Navigation rapide

Accueil > La vie associative > Histoire du CA Peyratois > C.A.Peyratois : saison 75-76

C.A.Peyratois : saison 75-76

jeudi 22 octobre 2009

Retour en seconde division.
Pour la première année de son règne, le président Guy Bontems a voulu créer un choc psychologique en faisant revenir à Peyrat l’équipe de Reims. Pari risqué car les tarifs ne sont plus les mêmes, et les vedettes de la grande époque ont pris leur retraite.

17 aout 1975


Il y avait comme d’habitude un lever de rideau avant le grand match, et quoi de mieux pour attirer du monde que de créer une sélection creusoise chargée de donner la réplique à la réserve de l’E.D.S.Montluçon.
Les grands clubs creusois avaient donc été sollicités pour désigner deux ou trois bons joueurs et c’est ainsi que l’on put aligner :

Une belle brochette de joueurs creusois


- Gardiens : Chirade (Evaux), Courty (Peyrat)
- Arrières : Carré (Gouzon), Carte (Chambon), Busset (La Souterraine), Lair (Felletin).
- Demis : Guy Boussageon (Chambon), Moret (Gouzon).
- Avants ; Dominique (PTT Gueret), Dexet (PTT Gueret), Boussageon Claude (A.S.Creuse ), Migot (Champagnat).
- Remplaçants : Ribot et Deglaude (Peyrat) Bastiannelli (Evaux), Nadaud (Aubusson ) Santinon (A.S.Creuse).

Cette équipe avait fière allure, mais la réserve de l’E.D.S.M était vraiment trop forte ( n’oublions pas qu’elle évoluait en troisième division nationale !) et, sous la pluie, nos vaillants creusois s’inclinèrent 3-1.

Pour le grand match, le soleil était revenu et l’on comptait plus de 2000 personnes derrière les balustrades. Mais si les efforts des dirigeants et des bénévoles étaient justement récompensés, la prestation des professionnels Rémois en petite condition ne fut pas très emballante et ils ne purent faire que match nul 1-1 contre de vaillants Montluçonnais.
Cette équipe de Reims, entrainée par Pierre Flamion, ne manquait pourtant pas de belles individualités , la presse locale vantant surtout les mérites des internationaux argentins Bianchi et Santamaria, ce qui était il est vrai une belle attraction.

De son côté l’E.D.S.M présentait une solide équipe, qui venait, selon le journal L’Equipe
de mettre à son actif un match nul devant Nancy et une victoire devant Angoulème
Les anciens pourront reconnaître le capitaine Zaîk, le creusois Périgaud...

Bref ce fut quand même un beau succès populaire, quatre jours après la venue à Peyrat de Frédéric François, qui avait lui aussi rassemblé quelques 2000 personnes .


Retour au championnat


Dans sa poule de deuxième division, l’équipe première du C.A.P se retrouve en compagnie des réserves de Champagnat S.C., Mérinchal, Felletin et Crocq, ce qui peut sembler facile, mais il y a aussi l’inconnu avec quelques clubs en devenir comme La Courtine, Mainsat et Sannat.
Le nombre de licenciés à diminué, il n’y a plus qu’une équipe réserve opérant en troisième division, et quelques bons joueurs ont quitté le navire, comme Christophe Ribot parti à l’A.S.Creuse.

Le dimanche du C.A.Peyratois

Dimanche 21 septembre débutera le championnat de la Creuse 75-76. C’est ainsi que l’équipe première du C.A.Peyratois abordera cette compétition avec la ferme intention de regagner sa place en promotion de première division.
Pour ce premier match, elle effectuera le difficile déplacement de La Courtine.
Quand à l’équipe réserve, elle recevra son homologue de Mainsat au stade Alphonse Fradet

Cette petite annonce dans La Montagne évoquait le bon temps, celui des succès et de l’ascension. Mais ce premier match montra bien que la montée n’était pas gagnée d’avance : défaite 3-0.
Il fallait que les hommes du capitaine Troubat se ressaisissent : ils le firent brillamment en battant successivement Mainsat (5-0), puis Sannat (4-2) et Mautes (4-1).
Au début du mois de mars 76, le C.A.P occupait la deuxième place à 10 points de La Courtine, avec 3 matches en moins. Avec un peu de chance, tout était possible, mais la réserve de Mérinchal, largement battue à l’aller et sans doute renforcée pour la circonstance, vint gagner à Peyrat : c’en était fini des belles illusions, et La Courtine fut proclamé champion.
En coupe de la Creuse, le C.A.P fut éliminé 7-1 en huitième de finale par Evaux.

Il restait quand même une belle consolation puisque la réserve, championne de sa poule en troisième division accédait à la promotion de deuxième division.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?