Navigation rapide

Accueil > La vie associative > Histoire du CA Peyratois > C.A.Peyratois : saison 1964-1965 (sept-oct 1964)

C.A.Peyratois : saison 1964-1965 (sept-oct 1964)

dimanche 26 octobre 2008

Les débuts du C.A.P. en première division avec des adversaires prestigieux comme Auzances, Bénévent, Bourganeuf, Felletin, Gouzon...


Pour le premier match de championnat, le C.A.P se déplace à Crocq, club qui vient lui aussi d’accéder à la première division, avec dans ses rangs de vieilles connaissances comme Laporte, Baubier, Richard, Santoni ...
Si mes souvenirs sont exacts, la partie fut animée et la bagarre presque générale. Score final 2 à 2.
Anecdotes :

  1. Un spectateur crocquant, manchot et pourtant bagarreur, sortit sa carte d’invalidité juste après avoir frappé Michel Thomas.
  2. Sans doute un peu excité, mais surtout très peu expérimenté, je réussis à faire un demi-tonneau avec ma Dauphine dans les virages d’Alleyrat. Je rappelle au grand Kipp ( mais non Marcel, je ne t’en veux pas ) que l’on peut très bien s’extraire par la vitre en ayant perdu ses pantoufles, surtout quand on craint l’incendie !
    Je tiens à rassurer tout le monde : nous avons remis la voiture sur ses roues et avons continué notre chemin. Mais je ne remercie pas le conducteur de la Volskwagen que je venais de doubler et qui ne s’est pas arrêté.

Pour la deuxième journée , dimanche 20 septembre, le C.A.P. reçoit Bénévent. C’est un véritable évènement puisque c’est le premier match de championnat sur le nouveau stade, et que l’équipe de Bénévent compte dans ses rangs un joueur d’exception qui affole les défenses : Périgaud.
Après une partie acharnée, Daniel Castillo ayant bien joué son rôle de chien de garde, le C.A.P. s’impose 5 à 3.

On reconnait au premier rang de gauche à droite :Sabino Sgorlon, Alain Berger, ? Maufus, Henri Montagnon, Eugenio Favalessa.
Au deuxième rang :Jean Laffargue, Graziano Cappelleto, Daniel Castillo, Marcel Kipp, Edmond Perrier, Georges Rayet, Georges Boiron et Jean-Claude Bouchet.


Samedi 3 octobre 1964 : nouvelles du C.A.Peyratois

Reprise du championnat demain pour nos deux équipes, avec deux rencontres inédites dans les annales du club. En effet, l’équipe première va à Bourganeuf tandis que la réserve se rend à Mainsat.
Déplacement difficile pour les hommes de Perrier, car les Bourganiauds possèdent une équipe solide à base de joueurs expérimentés, tels que Fayette, Jalouneix et Thévenot.
Faire un pronostic est assez difficile mais une victoire de nos représentants leur permettrait de s’accrocher à leur deuxième place.
La réserve se déplacera à Mainsat pour y rencontrer une équipe dont le capitaine est un ancien Peyratois, Guy Jammot. Tous les réservistes disponibles sont convoqués à 13 h. 30 à Peyrat.
L’équipe première sera celle qui, il y a quinze jours, avait brillament battu celle de Bénévent.


Samedi 10 octobre 1964 : Peyrat doit gagner

Le moral des Peyratois ne doit pas être atteint par l’échec de Bourganeuf, et demain soir, Perrier et ses camarades ne vont pas ménager leurs efforts pour décrocher un succès face à Auzances.
Les Favalessa, Montagnon, Maufus, Berger et Sgorlon bien soutenus par Castillo et Rayet, vont tenter de s’infiltrer dans la défense adverse qui risque d’être privée de son gardien titulaire, Poulain. Les Auzançais marquent peu de buts et c’est là un handicap indiscutable, surtout quand l’adversaire possède une attaque percutante.
Accordons les faveurs de notre pronostic aux Peyratois qui forment un ensemble plus complet.

Le C.A.P. fit un très bon début de match avec deux buts de Maufus et Castillo, mais en deuxième mi-temps Auzances réussit à combler son retard grace à son avant centre Tardy.


Jeudi 29 octobre 1964 : Bonnat n’a pu sauver l’honneur

Pour la troisième fois de la saison Bonnat vient d’encaisser sur son terrain une sévère défaite. Les attaquants Peyratois qui ne manquent pas d’allant, ont rapidement assuré le succès de leurs couleurs, alors que les attaquants Bonnachons n’ont jamais réussi à prendre Kipp en défaut. Tel qu’il se présente actuellement, le onze de Perrier ne se trouve pas du tout dépaysé parmi les meilleures formations creusoises et nous le retrouverons aux premières places en fin de saison si son dynamisme ne s’émousse pas.


En cette fin d’octobre, après 5 journées de championnat, le CAP occupe la deuxième place à égalité avec Felletin et Auzances, derrière Gouzon, seul club invaincu...


Un peu de pub et quelques résultats sur ce calendrier du C.A.P qui m’a été fourni par Henri Montagnon :

Et enfin je retrouve ce résultat 13-2 contre Chatelus que je croyais tout droit sorti de mon imagination.
C’est peut-être ce jour là que l’on a étrenné ces jolis maillots verts :

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?