Accueil > La vie associative > CA Peyratois : Philippe Rivet aux manettes

CA Peyratois : Philippe Rivet aux manettes

dimanche 21 janvier 2007

Le sport, et c’est heureux, fait souvent la part belle aux relations humaines et à l’amitié. Philippe Rivet, entraîneur du CA Peyratois depuis la saison dernière, en fait les frais.
Domicilié à Sainte-Feyre, travaillant à Limoges, deux fois par semaine, il n’hésite pas à effectuer un long déplacement jusqu’à Peyrat-la-Nonière. Dans la plus pure tradition du bénévole passionné par son sport !

Vendredi soir, 19 heures
Dans les vestiaires du stade, il retrouve une douzaine de joueurs pour une séance d’entraînement. « En septembre, dans la tiédeur des soirs d’été, ils étaient un peu plus nombreux », regrette-t-il. Actuellement, sous la lumière des projecteurs, il faut sortir les moufles, et cela en refroidit certains. Mais c’est le lot de tous les clubs. Le groupe reste motivé, surtout que les résultats suivent. « Nous jouons le haut du tableau, et si la montée se présente nous la prendrons. Cela pourra inciter de bons éléments à venir nous rejoindre et renforcer le groupe », note-t-il. Dimanche, la reprise, après la trêve hivernale, verra déjà une rencontre capitale : le CA Peyratois reçoit Parsac avec qui il partage la première place de sa poule de 3e division départementale.

JPEG - 77.4 ko
L’œil de l’entraîneur - Replacer ses joueurs, les remotiver, les remettre en confiance, les calmer parfois, Philippe Rivet doit avoir un regard sur tout et réagir vite.

Dimanche, après-midi, 14 heures
Retour à Peyrat-la-Nonière, ou sur un stade du secteur, pour la rencontre dominicale. Il apprécie de retrouver son groupe, soudé et homogène. Tout le monde sait faire front dans les moments difficiles. Et puis cette équipe a un petit plus : elle participe à l’intégration de jeunes Mahorais qui font leurs études au Lycée des Métiers du Bâtiment à Felletin. Rasolofo Augustin, buteur l’an dernier, spectaculaire gardien de but cette année, s’est même fixé en Creuse. Philippe Rivet fonde aussi des espoirs sur le retour de Mouhamadi Assani, pour la seconde partie de la saison. Il avait été déterminant lors des premiers matchs, avant de s’absenter plusieurs semaines pour raisons professionnelles.

36 ans de football
Philippe Rivet est tombé tout jeune dans la marmite. Né à Limoges en 1961, il débute à 10 ans au club de Meaux où il est alors domicilié. Il tâte aussi un peu du tennis et du volley-ball, mais c’est le football sa véritable passion. De retour en Creuse, son périple le conduira à Champagnat, Évaux-les-Bains, Sardent, Parsac, Sainte-Feyre et à l’Entente Guérétoise. Dans ses différents clubs, il emmagasine une expérience qu’il a maintenant envie de faire partager. A plus de 40 ans, il sait que sa carrière de joueur de bon niveau est maintenant derrière lui. Aussi il s’oriente vers l’encadrement. Ses relations le conduisent vers le club peyratois qu’il rejoint en septembre 2005. Mais il a toujours des fourmis dans les crampons. Malgré une opération au tendon d’Achille en juin dernier, il ne désespère pas, à l’occasion, de rejoindre ses joueurs sur le terrain.
Au poste de libéro, bien sûr, pour avoir une vue d’ensemble…

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?